Two men reading

Déposer ses économies, si petites soient-elles

Dans le cadre de sa mission visant à donner aux clients et aux collectivités les moyens d’améliorer leurs finances, la Banque de Montréal a lancé les guichets pour écoliers en 1952. C’était la première initiative du genre au Canada. En plus d’inculquer de saines habitudes financières, l’initiative visait à aider les enfants d’âge scolaire à épargner pour un article très convoité, comme un vélo ou un tourne-disque. Les guichets, connus sous le nom de comptoirs pour enfants, étaient équipés de comptoirs plus petits et plus bas, où les jeunes clients de la Banque pouvaient facilement effectuer des transactions le vendredi à la fin de la journée d’école.

Image : Photo d’une jeune cliente de la Banque faisant un dépôt au premier guichet pour écoliers, Regina, Saskatchewan, vers 1952.

À l’ouverture de leur compte d’épargne, les jeunes clients recevaient un livret spécialement conçu pour eux et dans lequel ils pouvaient consigner leurs progrès financiers. Les livrets aux couleurs vives, agrémentés d’une illustration fantaisiste et d’une comptine amusante sur la couverture, représentaient un progrès indéniable par rapport aux tirelires.

Image : Une paire de livrets destinés à être utilisés au guichet pour écoliers, vers 1960.