Two men reading

Des services bancaires aux confins du pays

BMO déploie depuis longtemps des efforts supplémentaires en vue d’offrir des services bancaires partout sur le vaste territoire du Canada. Qu’il s’agisse d’adopter des modes de déplacement non traditionnels pour atteindre les succursales difficiles d’accès ou de trouver des façons créatives de protéger et de sécuriser les fonds bancaires, le courage et la détermination dont les employés de la Banque ont fait preuve afin de donner à nos clients et aux collectivités du pays les moyens d’améliorer leurs finances sont tout simplement admirables.

Nelson, Colombie-Britannique

En février 1892, Arthur Hamilton Buchanan est parti ouvrir une succursale de la Banque de Montréal à Nelson, en Colombie-Britannique. Afin de pouvoir se rendre jusque dans cette collectivité nichée dans la chaîne Selkirk, il a dû emprunter le chemin de fer du Great Northern Railroad, puis parcourir 80 kilomètres supplémentaires à pied depuis la ville de Northport, dans l’État de Washington, chaussé de raquettes.

Au moment de son arrivée, les fonds nécessaires à l’ouverture de la succursale étaient toujours en transit. Plutôt que de retarder l’ouverture de la succursale, Buchanan, qui en a été le directeur pendant 12 ans, en a démarré les activités en se servant des fonds qui lui restaient de son voyage et d’un petit prêt obtenu auprès de deux hommes d’affaires locaux, soit un total de 16,10 $ en espèces.

Image : Représentation artistique d’A.H. Buchanan se rendant à Nelson en raquettes, carte des Fêtes de la Banque de Montréal, 1951-1952.

Goldfields, Saskatchewan

La succursale de Goldfields a été fondée en 1937, trois ans après la découverte d’un gisement d’or sur la rive nord du lac Athabasca. Au moment de leur arrivée, le directeur de la succursale, R. J. Cock, et son directeur adjoint, Fred Hutchison, disposaient de peu de matériel de bureau, car il était impossible de transporter le courrier jusqu’à cette petite localité en raison du dégel printanier; les routes étaient trop amollies et trop boueuses pour pouvoir se déplacer après la fonte des neiges.

Les deux employés de banque ont malgré tout poursuivi leur travail en s’appuyant sur leur modeste réserve d’articles de papeterie, un grand livre des comptes d’épargne et la machine à écrire portative qui les accompagnait depuis Winnipeg. Les boîtes dont ils disposaient leur ont servi de chaises et de bureaux. Avant qu’un coffre-fort ne soit installé, MM. Cock et Hutchison ont même veillé à la sécurité des espèces de la succursale en les cachant dans leurs sacs de couchage la nuit.

Image : Photographie de Fred Hutchison, directeur adjoint, qui se tient devant la succursale de Goldfields chaussé de bottes hautes afin de protéger son pantalon des chemins boueux, mai 1937.

En savoir plus sur la succursale de Goldfields

Île Pelée, Ontario

Les employés de la succursale de Leamington qui s’occupaient de la succursale annexe de l’île Pelée étaient pour le moins habitués à fournir des services bancaires dans les régions éloignées. Située sur le lac Érié, l’île de la Pointe-Pelée est le territoire habité le plus au sud du Canada. Pour atteindre l’île, les employés devaient partir de Leamington en avion ou, durant les mois d’été, troquer leurs ailes contre une embarcation et voyager à bord du M.S. Leamington. Leur arrivée à la succursale annexe, qui servait également d’hôtel de ville, était annoncée aux habitants au moyen d’un signal général transmis par un opérateur téléphonique sur l’ensemble de l’île.

Image : Photographie des employés de la Banque Flora Pannunzio et Ted Hossack qui se rendent à l’île Pelée en avion, Staff Magazine, juin 1964.