Expositions

Le Service des archives organise, en personne et en ligne, des expositions de nos collections pour raconter l’histoire de BMO. Notre objectif est de vous permettre de mieux comprendre les moments déterminants de notre histoire.

Partenariats et progrès en matière autochtone de BMO – Notre histoire et notre impact

BMO est déterminé à favoriser le progrès des Autochtones à l’égard de trois piliers qui reflètent les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation destinés aux entreprises canadiennes : l’éducation, l’emploi et l’autonomie économique. Nous travaillons dans un esprit de partenariat et de coopération afin d’offrir des solutions financières, des bourses d’études et des possibilités d’emploi aux communautés autochtones du Canada.

À BMO, les Services bancaires aux Autochtones sont responsables de la gestion des programmes et des services financiers pour les communautés autochtones à l’échelle nationale, et l’équipe Équité et inclusion des Autochtones est responsable des initiatives en matière d’éducation et d’emploi. Ensemble, nos équipes travaillent en collaboration et en partenariat pour atteindre nos objectifs quant aux trois piliers de notre engagement. Apprenez-en plus sur notre histoire avec les communautés autochtones dans cette exposition.

Remarque sur la formulation : Nous reconnaissons que les Autochtones de différentes régions du monde peuvent s’identifier en utilisant d’autres termes.

Annonce de la création d’une nouvelle unité de services bancaires

En mai 1992, BMO a annoncé qu’il offrirait des services à la communauté autochtone par l’intermédiaire d’une unité dédiée aux clients autochtones. Cette unité aurait pour objectif d’offrir des services bancaires plus efficaces et mieux adaptés aux communautés moins bien desservies afin de leur donner les moyens d’améliorer leurs finances. Des mesures ont été prises, comme la nomination d’un vice-président, Services bancaires aux Autochtones et l’établissement d’un Comité de direction pour la promotion de l’emploi chez les autochtones.

Image : Formules bancaires de BMO rédigées en caractères syllabiques cris, vers les années 1990.

Ron Jamieson nommé à la tête de l’unité

Lorsque l’unité des Services bancaires aux Autochtones a été mise sur pied, BMO a nommé Ron Jamieson, un Mohawk des Six Nations de la rivière Grand, pour en prendre la direction. M. Jamieson a été le premier Autochtone à être nommé à un poste de cadre supérieur dans une grande banque à charte. Il a occupé ce poste pendant 13 ans, et a contribué à de nombreuses initiatives de la Banque visant à promouvoir les intérêts et les besoins des clients et des employés autochtones. M. Jamieson a été nommé membre de l’Ordre du Canada en 2014.

Image : Photographie de Clarence Louie, C.M., O.B.C., chef de la bande d’Osoyoos de la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique (à gauche), aux côtés de Ron Jamieson, ancien chef des Services bancaires aux Autochtones, BMO.

Première succursale de BMO située dans une réserve

À l’été 1993, la succursale Peace Tree Trade Centre a ouvert ses portes. Cela a permis à BMO d’offrir ses services directement aux habitants du territoire mohawk d’Akwesasne.

Image : Œuvre d’art illustrant le pilier de l’autonomie économique. Cette œuvre graphique a été créée pour le Rapport Wîcihitowin ᐑᒋᐦᐃᑐᐏᐣ sur les partenariats et les progrès en matière autochtone de 2021 par Mariah Meawasige, une graphiste anishinaabe. L’illustration représente la création d’un espace où l’autonomie est possible.

Signature d’une transaction de 87,6 millions de dollars

Ayant pour mandat de développer des entreprises dans l’Arctique de l’Ouest, l’Inuvialuit Regional Corporation a négocié en 1993 la plus importante transaction commerciale effectuée par un groupe autochtone à l’époque.

BMO, en collaboration avec la société, a donné son accord à un programme de financement de 87,6 millions de dollars à investir par l’intermédiaire de l’Aboriginal Global Investment Corporation (AGIC), une société inuvialuite.

Image : Photographie du président du conseil de BMO, Matthew Barrett, en visite à Inuvik, où se trouve l’Inuvialuit Regional Corporation, vers les années 1990.

Remise d’une ceinture spéciale

Lorsque BMO a ouvert une succursale à Waskaganish, en 1994, un membre de la communauté a créé une ceinture pour souligner l’événement. Cette ceinture a été présentée à Gilles Jarry (premier vice-président, Direction du Québec) par le grand chef Billy Diamond lors de la cérémonie d’ouverture de la succursale. Jusqu’à tout récemment, le Service des archives conservait la ceinture, qui est maintenant exposée à la succursale de Waskaganish.

Image : Ceinture de Waskaganish, 1994.

Premier programme de prêts à l’habitation dans les réserves offert par BMO

En 1995, en réponse aux limites imposées par la Loi sur les Indiens, BMO a mis au point une solution de financement novatrice visant à faciliter un accès indispensable au logement sur le territoire mohawk d’Akwesasne, en Ontario. La Banque a été en mesure de commencer à offrir des prêts à l’habitation à des particuliers membres des Premières Nations, une première au Canada. La réponse a été au-delà des attentes, la succursale Peace Tree ayant reçu une centaine de demandes avant même l’annonce officielle du programme.

Programme de prêts-rénovations destiné aux réserves indiennes

En 2003, les Services bancaires aux Autochtones ont lancé une solution de financement novatrice pour l’achat et la rénovation d’une maison, destinée aux membres des communautés autochtones. Bien que des programmes de ce type aient été mis en œuvre avant cette date, le lancement de 2003 a élargi la portée du programme de prêts à l’habitation dans les réserves de BMO à l’échelle nationale. Les programmes donnaient accès à des prêts personnels pour l’achat ou la rénovation de maisons unifamiliales occupées par le propriétaire et situées dans des communautés autochtones.

Il s’agissait d’une réponse de BMO visant à accroître l’accès au capital pour le logement et à favoriser le progrès vers une société plus inclusive. Le Programme de prêts à l’habitation dans les réserves a été conçu pour proposer une offre ne nécessitant aucune garantie du gouvernement.

Image : Brochure du programme, vers 2016

Bourse d’études Ron Jamieson

En reconnaissance de la contribution de son ancien chef des Services bancaires aux autochtones, Ron Jamieson, BMO a créé un programme de bourses d’études portant son nom en 2008, afin de soutenir financièrement les jeunes Autochtones talentueux partout au Canada. Ce programme de bourses a été créé en collaboration avec la Fondation pour l’avancement des jeunes Autochtones (FAAY) du Conseil canadien pour l’entreprise autochtone.

Image : Photographie de Doug Bourque (directeur général, Services bancaires aux Autochtones) remettant une bourse d’études de BMO pour les Autochtones à Monica Wysotski, une étudiante de l’Université Vancouver Island, à Nanaimo, en 2006.

Relations avec le Conseil canadien pour l’entreprise autochtone

En 2010, au 8e souper de gala annuel, le Conseil canadien pour l’entreprise autochtone a remis à BMO Groupe financier un prix Or dans le cadre du programme Relations progressistes avec les Autochtones (PAR), pour ses efforts en vue d’améliorer ses partenariats avec les premiers peuples du Canada. Depuis la création du programme PAR, le Conseil canadien pour l’entreprise autochtone a délivré à BMO la certification Or de trois ans six fois d’affilée, en reconnaissance de son approche.

Image : Photographie du prix reçu dans le cadre du programme PAR, 2010.

Lancement du Cercle de partage

Le Cercle de partage, lancé en 2016, est un groupe-ressource d’employés pour les employés autochtones et leurs alliés, qui vise à favoriser une culture axée sur la sensibilisation culturelle, l’appartenance et l’inclusion.

Rapport sur les partenariats et les progrès en matière autochtone

Wîcihitowin ᐑᒋᐦᐃᑐᐏᐣ, un terme nêhiyawêwin/cri qui signifie « s’entraider », est le titre du Rapport sur les partenariats et les progrès en matière autochtone publié chaque année par BMO en réponse aux appels à l’action du rapport de la Commission de vérité et réconciliation et à la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Il décrit comment BMO travaille à soutenir les communautés autochtones du Canada en s’appuyant sur trois piliers : l’éducation, l’emploi et l’autonomie économique. La première édition du rapport a été publiée en 2021.

Image : Photo de Ron Quintal, président de la Fort McKay Métis Nation, avec son fils, Riel. Couverture de l’édition de 2022 du rapport Wîcihitowin ᐑᒋᐦᐃᑐᐏᐣ.

Succursales en territoire autochtone

BMO est fier de servir ses clients dans ses 13 succursales en territoire autochtone au Canada. Certaines de ces succursales de BMO ont été conçues pour être le reflet des collectivités où elles sont situées. Par exemple, lorsque la succursale du Nunavut a été ouverte, en 1995, elle a été construite sur pilotis pour s’assurer que le pergélisol n’ait aucun impact sur le bâtiment. Les intérêts de la communauté ont également été pris en considération lorsque BMO a créé un espace dans l’édifice afin d’y intégrer un bureau de Postes Canada, afin d’en faciliter l’accès. De plus, le bâtiment a été conçu en y intégrant des logements pour le personnel, afin de s’assurer que les activités ne s’arrêtent pas et que la collectivité ne cesse pas d’être desservie en raison du mauvais temps.

Image : Photographie de la succursale Tsahaheh, vers les années 2010.

Programme Parcours de carrière Miikana

Mis en œuvre pour soutenir le perfectionnement, l’avancement professionnel et la fidélisation des employés autochtones, le programme Miikana est directement lié aux trois piliers de l’engagement de BMO à l’égard de l’inclusion des Autochtones.

Conseil consultatif pour les communautés autochtones

Formé en janvier 2020, le Conseil consultatif pour les communautés autochtones de BMO est composé de leaders de 12 communautés autochtones de l’ensemble du Canada, qui représentent les Premières Nations, les Inuits et les Métis. Son mandat est d’aider BMO à élaborer des politiques et des pratiques à l’égard des trois piliers stratégiques que sont l’éducation, l’emploi et l’autonomie économique, et qui répondent à l’appel à l’action no 92 de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Depuis la création de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, en 2021, BMO considère cette journée comme une occasion pour ses employés de réfléchir aux réalités de la culture et des communautés autochtones et d’approfondir la compréhension qu’ils en ont.

Image : Photographie de l’installation
« We Were Children – Shiiakwaksha’okon:’a », composée d’empeignes de mocassins, à la succursale d’Akwesasne, 2021.

Programme pour les entreprises appartenant à des Autochtones

En octobre 2022, le programme BMO for Native-owned Businesses a été lancé aux États-Unis, dans le cadre de l’initiative quinquennale de 5 milliards de dollars EMpower de BMO, qui vise à soutenir l’inclusivité dans la relance économique, grâce à des prêts, à des investissements, à des dons et à la mobilisation au sein des communautés locales et minoritaires.

Au moyen du programme BMO for Native-owned Businesses, la Banque investit dans le crédit aux petites entreprises afin d’accroître les ressources disponibles pour les propriétaires d’entreprise autochtones, en plus des propriétaires d’entreprises détenues par des femmes, des Noirs et des Latino-Américains. Le programme BMO for Native-owned Businesses offre un meilleur accès à des fonds de roulement, à des occasions de réseautage significatives, à des outils éducatifs et à des ressources pour démarrer une entreprise, lui permettre de prendre de l’expansion et l’aider à croître.

Image : Publicité pour le programme BMO for Native-owned Businesses, 2022.

Nisitohtamowin

En partenariat avec l’Université des Premières Nations du Canada et Les 4 saisons de la réconciliation, BMO a élaboré une nouvelle formation en ligne, Nisitohtamowin ᓂᓯᑐᐦᑕᒧᐃᐧᐣ – Comprendre les perspectives autochtones au Canada. Le cours, fondé sur les points de vue d’employés autochtones et non autochtones de BMO, est offert gratuitement aux Canadiens jusqu’en septembre 2025. Il initie les participants aux éléments fondamentaux de l’histoire autochtone : la diversité des peuples autochtones, les traités et les ententes entre les nations, les pensionnats autochtones, la Loi sur les Indiens et la lutte constante pour la justice économique et sociale.

En savoir plus